Association nationale des réserves de l'armée de Terre


Accueil arrow Actualités arrow Interview exclusif de Smaïn (mars 2013)
20-01-2018
Plus d'information
Les associations membres
Echos des Unités
Actualités
Etre réserviste
Formation et entrainement
Employer des réservistes
Entreprises partenaires
Réserve citoyenne
Histoire et traditions
Vie pratique
Liens externes
Réserves alliées

101_6529.JPG

 
logo anrat facebook.png logo anrat linfed in.png
 logo anrat twiter.png
 
 
Le 13 octobre 2016, la Garde nationale a été officiellement créée : pour plus d’informations sur les réserves opérationnelles de premier niveau piliers de la Garde Nationale, rendez-vous sur le portail de la Garde nationale : www.garde-nationale.fr).

Pour vous engager en tant que réserviste opérationnel dans les Armées et formations rattachées, veuillez consulter les informations ci-dessous puis déposer votre candidature sur le site : www.reservistes.defense.gouv.fr

 

 Le 20 mars 2015, a été officiellement lancé SIREM (Site Interarmées des Réserves Militaires), il remplace l'ERT : plus d'infos

logo sirem.png
  >>> BdER : Bourse des emplois de la réserve


         
sengager.fr.jpg
 

L'ANRAT est adhérente de l'

          
 

   

L'ANRAT est membre du

          
 
  

 Visitez le site de la CIOR

          

 

 



© Herodote.net

Site institutionnel de l'armée de Terre
Présentation du 24ème RI : régiment de réserve en IdF
Armée de Terre : dossier TIM juil-août 2016 
Le « Journal de la Défense, mission défense » sur LCP-AN
Terre Information Magazine (TIM) : "les blessés de l'Armée de Terre" n° 285 juin 2017
Armées d'aujourd'hui : Forces spéciales, missions d'exception, n° 417 juin 2017
Trophée des Réserves : dernière édition
Bourse des emplois de la Réserve : voir les centaines d'emplois

La liste des UIR et des USR connues est en ligne. Merci de nous transmettre les mises à jour utiles. 
A toutes les unités : faites connaitre vos activitésPour cela,  écrivez et envoyez vos textes/photos.

Pour devenir réserviste opérationnel ou citoyen, contact CIRFA
 
Interview exclusif de Smaïn (mars 2013) Version imprimable Suggérer par mail

« Les militaires sont des gens d’honneur »

Smaïn est un artiste polyvalent. Il joue d’abord avec Les Inconnus avant de se lancer dans une carrière solo. Premier humoriste beur à percer dans les années 80. Il décide ensuite d’endosser des rôles plus dramatiques. Sa prestation dans le téléfilm Harkis a été saluée par les critiques et plébiscitée par le public. Smaïn est à l’affiche dans le film Un P’tit gars de Ménilmontant actuellement sur les écrans. Il a accepté de donner une interview exceptionnelle à l’ANRAT. Rencontre… 

ANRAT : pourquoi avoir accepté le rôle principal dans le téléfilm Harkis ?

Smaïn : C’était un challenge. Il s’agissait de mon premier rôle dramatique. J’aime relever les paris. Dans la vie il faut aller de l’avant. On doit souvent lutter contre soi même et pour soi même. Cela permet de s’ouvrir à d’autres horizons. On éprouve toujours quelques réticences à faire quelque chose de nouveau. C’est tellement plus rassurant de rester dans un univers et dans un registre que l’on connait.

ANRAT : quel est le lien que vous aviez alors avec les harkis ?

Smaïn : Je connaissais vaguement leur histoire. Je n’ai pas d’origine harkie. Comme tout artiste qui se respecte je voulais me servir de mon image de comédien pour éclairer la mémoire de personnes qui furent des victimes. On peut porter tous les jugements que l’on veut sur les harkis, il n’en reste pas moins qu’ils figurent parmi les victimes de la Guerre d’Algérie. Je ne m’attendais pas un tel succès d’audimat. En effet, le téléfilm a réuni six millions de téléspectateurs ! Cela m’a conforté dans mon envie de jouer des rôles plus dramatiques

 « Toute personne équilibrée déteste la violence.

Hélas, parfois, on doit l’utiliser

pour défendre la liberté et les opprimés ».

smain dedicace.jpg

  Smaïn a tenu à écrire une petite dédicace aux membres de l’ANRAT.

 (c) photos LTN F. Gaignault

ANRAT : avez-vous déjà joué le rôle d’un soldat ?

Smaïn : Non, je n’ai jamais eu l’opportunité de jouer le rôle d’un militaire.

ANRAT : y seriez-vous opposé ?

Smaïn : Pas du tout ! Evidemment, tout dépend du scénario. Il faut que l’histoire me plaise, qu’elle résonne en moi.

ANRAT : que pensez-vous de l’armée ?

Smaïn : L’armée est nécessaire car elle assure l’unité d’un pays. Elle défend une société et son territoire contre les agresseurs. Par le passé l’armée de notre pays servait aux conquêtes, maintenant les troupes françaises défendent les acquis d’une société démocratique face à toutes sortes de menaces. La Grande Muette est une expression que l’on utilise régulièrement pour désigner l’armée française. C’est une idée qui me parle. Les militaires de notre pays sont discrets par nature. Cependant, en cas de besoin, nous savons qu’ils agiront. Ils répondent présent quand ils sont sollicités. Ils nous le prouvent tous les jours.

ANRAT : que pensez-vous des civils, jeunes ou moins jeunes, qui donnent de leur temps pour servir comme réservistes ?

Smaïn : C’est tout à leur honneur ! Il est intéressant, et même peut-être indispensable, que dans une démocratie qui s’appuie sur une armée de métier il y ait des soldats réservistes qui représentent la société civile dans sa diversité politique, socio professionnelle, religieuse et philosophique.

ANRAT : est-ce que d’après vous le rôle de l’armée tend à évoluer ?

Smaïn : Depuis quelques décennies maintenant, lorsque la situation le nécessite, nous voyons l’armée participer à des opérations de sécurité civile. Nos soldats sont également très présents dans les missions de maintien de la paix. Enfin, les militaires français agissent pour défendre un idéal démocratique. Ils sont souvent engagés au nom de la défense de la liberté.

smain accueil.jpg

  « Dans un pays doté d’une armée de soldats de métier, la réserve opérationnelle permet à la société civile d’être représentée. C’est essentiel dans une démocratie ! »  (c) photos LTN F. Gaignault

ANRAT : qu’est-ce que vous a apporté la France ?

Smaïn : C’est ma terre d’adoption, je lui dois beaucoup ! On vit bien en France lorsque l’on compare avec d’autres pays. Ici l’individu à des droits, il vit dans une démocratie, c’est un pays qui défend la paix et la liberté. Je ne suis pas le seul à avoir bénéficié de l’accueil de la France. Nombreux sont les polonais, les italiens, les juifs, les maghrébins, les africains et les asiatiques qui ont choisi ce pays comme terre d’asile. J’essaye de rendre à ce pays ce qu’il m’a offert. Je le fais à ma manière en essayant de le faire rire malgré les difficultés économiques que nous connaissons depuis les années 80, et de l’émouvoir en le faisant réfléchir sur des sujets sérieux. J’aime aussi l’Algérie parce que c’est ma terre de naissance. Je me suis toujours imaginé être une liaison entre ces deux pays. Je souhaite depuis toujours un rapprochement entre la France et l’Algérie. Comme j’ai plaisir à le dire, je suis né entre le mistral et le sirocco !

ANRAT : quelle est votre opinion sur le site Internet de l’ANRAT ?

Smaïn : J’ai vu en me rendant sur ce site que c’était un site d’information qui permet de comprendre et de savoir à quoi sert la réserve opérationnelle. Il est important de montrer que des jeunes – et des moins jeunes – donnent de leur temps à la Patrie. Quelles que soient nos opinions, nous appartenons tous à une communauté de destins.

ANRAT : quelle est la qualité que vous appréciez le plus chez les soldats ?

Smaïn : L’Honneur !

                                                 Propos recueillis par le lieutenant François GAIGNAULT

 

film smain.jpg   Le dernier film de Smaïn : Un P’tit gars de Ménilmontant

Un homme sort de prison après avoir passé quinze ans derrière les barreaux. Il retrouve son quartier complètement changé. Il tente alors de reprendre sa place dans un monde où les règles se sont transformées. Il s’agit à la fois d’une histoire policière mais aussi d’un film sociologique qui dépeint la réalité d’un quartier dans lequel le réalisateur, Alain Minier, a passé sa jeunesse. Malgré la poésie des ruelles de Ménilmontant et la beauté des points de vue sur Paris, la délinquance s’y développe et, phénomène inquiétant, elle est le fait d’adolescents de plus en plus jeunes. Smaïn partage l’affiche avec Olivier Marchal dans ce film rythmé ! Ce duo donne à réfléchir sur la société d’aujourd’hui et sur les responsabilités de chacun. A méditer !

 

Smaïn Faïrouze : un enfant de la balle !

Smaïn est né le 3 janvier 1958 de parents inconnus dans la ville de Constantine en Algérie. Il passe les premières années de sa vie dans un orphelinat catholique. En 1960 il arrive en France où il est adopté par un couple dont le mari est balayeur municipal et l’épouse femme de ménage. Dans les années 80 il débute sa carrière d’humoriste dans les cafés théâtres de Paris. Il est engagé par Philippe Bouvard pour son célèbre « Petit Théâtre ». Il y rencontre les futurs Inconnus et commence à travailler avec eux avant de s’orienter vers les sketchs en solo. Il se fait connaitre et apprécier avec des spectacles comme « A star is beur » en 1986 ; « T’en veux ? » en 1989 et « Comme ça se prononce » en 1996. Il est également un des piliers de l’émission « Les Grosses Têtes » sur RTL. Il se distingue aussi comme acteur dans des téléfilms comme Harki ou dans des films comme L’œil au beur(re) noir ou Le Schpountz. En avril 2013, il partage l’affiche avec Olivier Marchal pour le film Un p’tit gars de Ménilmontant réalisé par Alain Minier. 

Dernière mise à jour : ( 06-04-2013 )
 
< Précédent   Suivant >
Site optimisé pour le navigateur Firefox que vous pouvez  télécharger ici.
La meilleure mise en page est obtenue avec un écran de 1280 pixels de large.

Advertisement


Qui est en ligne

PARTENAIRES

Partenariat ADO -Terre Fraternité : développer l'entraide dans l'Armée de Terre

logo ado.jpg

logo terre fraternite.png

 

Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA) : 

carte interactive ctsa.jpg flashcode ctsa.jpg

 

Animer le débat sur la défense et la Sécurité :

    

 

Visitez aussi le site du
Service historique de la Défense :

logo shd_2.jpg

 

 

SERVICES

 Echanges de domicile entre militaires/anciens militaires

http://militaryhomeswap.net/wp-content/uploads/2013/11/logo_transp.png

 

 

Vous cherchez une reconversion, ou vous voulez vous entourer de compétences militaires, contactez le réseau social Implic'Action :

logo implicaction.jpg

 

 

 

FCD

Recherchez les activités sportives proposées
par la Fédération des Clubs de la Défense (FCD)

logo_lafederation fcd2014.jpg

 

Site réalisé par Casdyn | Mentions légales | Crédits | Plan du site
© 2007 Association nationale des réserves de l'armée de Terre