Association nationale des réserves de l'armée de Terre


Accueil arrow Actualités arrow Mot d’adieu du général Alain Boulnois
19-07-2018
Plus d'information
Les associations membres
Echos des Unités
Actualités
Etre réserviste
Formation et entrainement
Employer des réservistes
Entreprises partenaires
Réserve citoyenne
Histoire et traditions
Vie pratique
Liens externes
Réserves alliées

35-avril06 009.jpg

 
logo anrat facebook.png logo anrat linfed in.png
 logo anrat twiter.png
 
 
Le 13 octobre 2016, la Garde nationale a été officiellement créée : pour plus d’informations sur les réserves opérationnelles de premier niveau piliers de la Garde Nationale, rendez-vous sur le portail de la Garde nationale : www.garde-nationale.fr).

Pour vous engager en tant que réserviste opérationnel dans les Armées et formations rattachées, veuillez consulter les informations ci-dessous puis déposer votre candidature sur le site : www.reservistes.defense.gouv.fr

 

 Le 20 mars 2015, a été officiellement lancé SIREM (Site Interarmées des Réserves Militaires), il remplace l'ERT : plus d'infos

logo sirem.png
  >>> BdER : Bourse des emplois de la réserve


         
sengager.fr.jpg
 

L'ANRAT est adhérente de l'

          
 

    unor jeunes - facebook

L'ANRAT est membre du

          
 
  

 Visitez le site de la CIOR

          

 

 



© Herodote.net

Site institutionnel de l'armée de Terre
Présentation du 24ème RI : régiment de réserve en IdF
Armée de Terre : dossier TIM juil-août 2016 
Le « Journal de la Défense, mission défense » sur LCP-AN
Terre Information Magazine (TIM) : "S'entrainer avec nos aliés" n° 292 - mars 2018
Armées d'aujourd'hui : une LPM de renouveau, n° 422 - fév 2018
Trophée des Réserves : dernière édition
Bourse des emplois de la Réserve : voir les centaines d'emplois

La liste des UIR et des USR connues est en ligne. Merci de nous transmettre les mises à jour utiles. 
A toutes les unités : faites connaitre vos activitésPour cela,  écrivez et envoyez vos textes/photos.

Pour devenir réserviste opérationnel ou citoyen, contact CIRFA
 
Mot d’adieu du général Alain Boulnois Version imprimable Suggérer par mail
   

Mon cher Président,
chers Présidents,
chers Affiliés de l’ANRAT,

 

A la fin de ce mois, je quitterai mes fonctions et je rejoindrai la deuxième section des officiers généraux. Je ne pouvais partir sans vous adresser quelques mots en complément de ceux adressés à l’ensemble de la réserve par le biais de l’ERT. Tel est l’objet de cette lettre.

Lorsqu’en 2004, j’ai commencé à m’occuper plus spécifiquement des réserves de l’armée de Terre, le monde associatif m’était étranger et ne me paraissait pas essentiel. En quatre ans, je l’ai appris tout d’abord au travers de la Réunion des ORSEM puis avec l’ensemble des associations de réservistes de l’armée de Terre et même celles à caractère interarmées. J’en ai ainsi découvert les dimensions technique mais aussi politique voire philosophique.

Techniquement les associations constituent autant de relais entre les armées et le pays. Il s’agit en premier lieu d’entretenir l’esprit de Défense et de faire partager à nos concitoyens les préoccupations de leurs soldats. En second lieu, les associations constituent des vecteurs privilégiés d’aide au recrutement ainsi qu’au reclassement de ceux qui quittent l’institution.

Dans le domaine politique, la professionnalisation des armées ayant été décidée, l’existence d’une réserve vraiment opérationnelle issue pour une large part de la société civile préserve la dimension pleinement démocratique de la Défense de la France. Les associations de par leur grande liberté d’expression prolonge ce rôle de deux manières. Elles font connaître la réalité de la vie de soldat et peuvent évoquer en termes très directs les attentes de l’armée de Terre. La double qualité de civil et de militaire de leurs membres donne un poids supplémentaire aux opinions qu’elles développent. Les associations de réservistes contribuent ainsi au bon fonctionnement de nos institutions comme garantes de la démocratie et en apportant un éclairage complémentaire aux décisions de nos dirigeants.

La dimension philosophique sera évoquée en conclusion.

 

Le constat, somme toute banal, établi supra a fait de moi un ardent partisan d’un monde associatif fort et cohérent avec l’engagement militaire individuel, présent ou passé, de chacun au sein de la réserve. Néanmoins, ce vœu se heurte à certaines difficultés que je vais évoquer sous la forme de trois défis à relever.

En premier lieu, le recrutement de nouveaux membres représente le défi majeur. Sans adhésion des jeunes issus de la « nouvelle » réserve, les associations s’éteindront lentement mais sûrement. Il faut par conséquent les approcher et les séduire au plus tôt et pour cela leur faire une vraie place.

Les relations entre associations m’apparaissent comme le deuxième défi à surmonter. La saine rivalité se transforme parfois en concurrence teintée de défiance. Cette mauvaise transposition de la « guerre de boutons » décrédibilise les associations tant au sein de l’armée de Terre qu’au niveau interarmées voire politique.

Enfin, le troisième défi me semble être celui des relations avec l’active. Si aujourd’hui, la réserve opérationnelle a acquis une bonne image, il n’en va pas de même pour les associations. Ces dernières sont trop souvent perçues comme une nébuleuse de solliciteurs, consommatrice de temps et de moyens, lesquels sont de plus en plus comptés. Une meilleure communication doit être conduite mais elle ne sera crédible que si les associations peuvent faire état de vrais bilans. Un effort de rigueur dans les relations avec les organismes d’active devient indispensable. Une meilleure concertation avec les grands commandeurs dans les messages à exporter évitera des contre-vérités involontaires mais toujours mal perçues.

 

Face à ces défis, certaines actions concrètes ont déjà été conduites. Sans aucun souci de hiérarchie ou d’exhaustivité, le soutien de l’ANORABC aux jeunes EOR de Saumur, les démarches de l’ANOLIR pour recruter de jeunes OLRAT, les travaux juridiques de la RORSEM constituent autant d’illustration de ce qu’il convient de développer.

 

En complément, la création de l’ANRAT, qui n’avait pas initialement ma faveur, m’apparaît aujourd’hui comme une mesure des plus pertinentes. L’ANRAT constitue désormais le forum naturel où les associations peuvent définir les bonnes règles de cohabitation, de coordination, de complémentarité. Elle officialise par le biais d’une convention, la relation entre l’armée de Terre et « ses » associations de réservistes. Enfin, elle permet aux réservistes de l’armée de Terre d’avoir un porte-parole officiel comme les autres armées, notamment au sein du CSRM. La présence du président de l’ANRAT au Triomphe de Coëtquidan pour accueillir les nouveaux aspirants marque plus clairement depuis deux ans le lien entre l’active, la réserve opérationnelle et le monde associatif.

Cette consolidation des associations m’apparaît donc indispensable tant pour l’armée de Terre que pour les réservistes. Cependant cette mesure ne vaut que par la manière dont vous la faites et la ferez vivre. Je formule par conséquent le vœu que vous vous retrouviez plus forts et efficaces, fédérés au sein d’une ANRAT qui démultipliera vos valeurs et vos aspirations tout en préservant les spécificités.

 

Pour conclure, au cours de ces quatre années, j’ai pu mesurer le dévouement et la solidité de l’immense majorité d’entre vous. Cela m’a aussi permis de conforter deux convictions profondes. La première repose sur le fait que techniquement notre armée de Terre (encore plus que les autres armées) peut difficilement se passer d’une réserve solide. La seconde touche au domaine philosophique. La vie ne constitue pas notre bien suprême. Elle ne vaut que par ce que chacun en fait. Ainsi, le désintéressement et la noblesse de vos engagements méritent le respect. Ils ont forgé la chaleureuse considération que je vous porte.

 

Il me reste à vous remercier de ces années riches passées avec vous et de l’action que vous avez menée. Je sais que vous continuerez à servir et à vous battre, au côté de mon successeur le général Jacques DEFRETIN, en dépit de la période difficile qui s’annonce. Je vous souhaite collectivement à l’ANRAT et à chacune des associations affiliées, et individuellement à chacun des membres, un plein épanouissement familial, professionnel et associatif.

 

Soyez tous assurés de mon souvenir très amical.

 

Général Alain BOULNOIS
délégué aux réserves de l’armée de Terre

 

 

PS : pour ceux qui souhaiteraient garder le contact, voici mon adresse électronique personnelle

Dernière mise à jour : ( 07-10-2008 )
 
< Précédent   Suivant >
Site optimisé pour le navigateur Firefox que vous pouvez  télécharger ici.
La meilleure mise en page est obtenue avec un écran de 1280 pixels de large.

Advertisement


Qui est en ligne

PARTENAIRES

Partenariat ADO -Terre Fraternité : développer l'entraide dans l'Armée de Terre

logo ado.jpg

logo terre fraternite.png

 

Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA) : 

carte interactive ctsa.jpg flashcode ctsa.jpg

 

Animer le débat sur la défense et la Sécurité :

    

 

Visitez aussi le site du
Service historique de la Défense :

logo shd_2.jpg

 

 

SERVICES

 Echanges de domicile entre militaires/anciens militaires

http://militaryhomeswap.net/wp-content/uploads/2013/11/logo_transp.png

 

 

Vous cherchez une reconversion, ou vous voulez vous entourer de compétences militaires, contactez le réseau social Implic'Action :

logo implicaction.jpg

 

 

 

FCD

Recherchez les activités sportives proposées
par la Fédération des Clubs de la Défense (FCD)

logo_lafederation fcd2014.jpg

 

Site réalisé par Casdyn | Mentions légales | Crédits | Plan du site
© 2007 Association nationale des réserves de l'armée de Terre