Association nationale des réserves de l'armée de Terre


Accueil arrow Actualités arrow Diner-débat 2007 : discours CEMAT
20-01-2018
Plus d'information
Les associations membres
Echos des Unités
Actualités
Etre réserviste
Formation et entrainement
Employer des réservistes
Entreprises partenaires
Réserve citoyenne
Histoire et traditions
Vie pratique
Liens externes
Réserves alliées

PubRecherche.jpg

 
logo anrat facebook.png logo anrat linfed in.png
 logo anrat twiter.png
 
 
Le 13 octobre 2016, la Garde nationale a été officiellement créée : pour plus d’informations sur les réserves opérationnelles de premier niveau piliers de la Garde Nationale, rendez-vous sur le portail de la Garde nationale : www.garde-nationale.fr).

Pour vous engager en tant que réserviste opérationnel dans les Armées et formations rattachées, veuillez consulter les informations ci-dessous puis déposer votre candidature sur le site : www.reservistes.defense.gouv.fr

 

 Le 20 mars 2015, a été officiellement lancé SIREM (Site Interarmées des Réserves Militaires), il remplace l'ERT : plus d'infos

logo sirem.png
  >>> BdER : Bourse des emplois de la réserve


         
sengager.fr.jpg
 

L'ANRAT est adhérente de l'

          
 

   

L'ANRAT est membre du

          
 
  

 Visitez le site de la CIOR

          

 

 



© Herodote.net

Site institutionnel de l'armée de Terre
Présentation du 24ème RI : régiment de réserve en IdF
Armée de Terre : dossier TIM juil-août 2016 
Le « Journal de la Défense, mission défense » sur LCP-AN
Terre Information Magazine (TIM) : "les blessés de l'Armée de Terre" n° 285 juin 2017
Armées d'aujourd'hui : Forces spéciales, missions d'exception, n° 417 juin 2017
Trophée des Réserves : dernière édition
Bourse des emplois de la Réserve : voir les centaines d'emplois

La liste des UIR et des USR connues est en ligne. Merci de nous transmettre les mises à jour utiles. 
A toutes les unités : faites connaitre vos activitésPour cela,  écrivez et envoyez vos textes/photos.

Pour devenir réserviste opérationnel ou citoyen, contact CIRFA
 
Diner-débat 2007 : discours CEMAT Version imprimable Suggérer par mail
Mes chers frères d’armes, chers amis,
Cher Président, cher Pierre,

C’est un grand plaisir pour moi d’être parmi vous ce soir à l’invitation de votre Président, le colonel Pierre Bayle dont je salue l’initiative. La venue du MGI Wey, représentant de Mr Alain Marleix, et la présence de Mr Rambaud président du GICAT, le groupement des industriels des matériels de défense terrestre, témoignent si besoin en était d’un attachement commun à la Réserve qui ne se dément pas.
 

Vous connaissez, pour ma part, mon engagement pour une Réserve forte qui ne soit ni un substitut, ni un complément à l’active mais bien une composante à part entière de l’armée de Terre.

Nous progressons ensemble dans la bonne direction. Et de ce point de vue, le déploiement récent d’un peloton de réservistes à Mostar prouve qu’il est possible d’engager des unités opérationnelles constituées en opération extérieure. J’attends les RETEX et je ne compte pas m’arrêter là. Je n’oublie pas pour autant qu’au quotidien, la Réserve, tant opérationnelle que citoyenne, contribue au fonctionnement de l’armée de Terre, à son rayonnement… et aux opérations intérieures puisque pas moins de quatre unités élémentaires de réserve ont été engagées cette année dans le cadre de la mission anti-terroriste Vigipirate.
A tous ces titres, les réservistes issus du monde de l’entreprise apportent à l’armée de Terre une expertise professionnelle et relationnelle exclusive qu’il ne lui serait pas possible de développer en propre.

Mais je voudrais ce soir profiter de l’occasion qui m’est offerte d’ouvrir le débat, non seulement pour vous redire publiquement toute ma reconnaissance et celle de l’armée de Terre pour votre double engagement au service de la puissance économique et militaire de la France, mais aussi pour évoquer le futur de cette démarche duale.

Le thème du débat de ce soir, « apport pour l’entreprise et pour la défense des retours d’expérience en OPEX des réservistes » doit nous permettre d’aborder la question de fond après dix ans de professionnalisation : le système actuel répond-il aux attentes de chacun, des réservistes, de l’armée de Terre et de la Défense, des entreprises, de l’Etat ? Pour ma part, je vous répondrai qu’il nous faut résolument sortir d’une approche sinon anachronique, en tout cas souvent dépassée, qui repose essentiellement sur le bon vouloir et le dévouement individuel, pour entrer dans une logique plus systématique de réciprocité, d’enrichissement mutuel, en termes plus triviaux de « gagnant-gagnant ».

Pour lancer le débat, je me contenterai très rapidement d’esquisser deux pistes de rénovation. Je vous laisse le soin à l’issue de vous livrer à un examen plus large de la question :
En premier lieu, il me semble urgent de modifier la posture du réserviste au sein de l’entreprise, en un mot de sortir le réserviste de l’anonymat…voire de la « clandestinité ».  L’expérience acquise en opération, au titre de la préparation opérationnelle ou au sein des états-majors est encore insuffisamment valorisée auprès des DRH. De la même manière et bien que la loi le permette, les entreprises sont trop peu nombreuses à considérer les périodes de réserve comme une véritable formation continue.

Pourtant, les valeurs cultivées au sein de l’institution militaire comme la disponibilité, la capacité à travailler en groupe et à commander, la force morale sont partagées et recherchées par l’entreprise.

Je propose donc de relancer en 2008 une campagne d’information dans les entreprises au moment de la journée nationale des réserves, qu’il s’agira d’organiser un jour ouvré (et non une fin de semaine, donnant l’impression que les soldats de réserve sont des « militaires du Dimanche »), et d’inciter les réservistes salariés à entreprendre une action visible, identifiée pour cette occasion. Cette opération grand public, dans l’esprit d’activités de sensibilisation conduites dans certaines grandes entreprises partenaires de la Défense (Thalès, France Télécom, la SNCF etc…), devra permettre de montrer les intérêts réciproques qui unissent les salariés « militaires à temps partagé » et les chefs d’entreprise, et donc plus largement l’armée de Terre et les entreprises. Elle pourrait, en outre, donner une dimension supplémentaire au lien entre l’armée de Terre et la Nation, entre toutes celles et ceux qui composent « la France qui travaille et qui s’engage »… .
Pour aller plus loin encore dans le renforcement de nos relations, au niveau institutionnel cette fois, je crois qu’il nous faut réfléchir sur la façon de coordonner l’action militaire et l’action économique sur les théâtres d’opérations. Est-il encore concevable pour une puissance comme la France, de surinvestir militairement et politiquement dans une région, comme ce fut le cas dans les Balkans, sans véritables contre-parties économiques ? Non !

Je crois venu le temps pour nous militaires d’entretenir avec les entreprises françaises des relations pragmatiques, de favoriser leur développement à l’étranger, et parallèlement pour les entreprises, de prendre conscience de toutes les potentialités offertes dans le cadre des projections de forces. Le déploiement de réservistes spécialisés dans les actions civilo-militaires y participe, bien sûr, dès le début des opérations. Pour autant, les logiques de moyen, industrielles et militaires, divergent progressivement dans le temps. La phase de normalisation qui marque la réouverture économique progressive d’un théâtre, le passage du stade de la prospection à celui de la compétition,  coïncide presque toujours avec le retrait militaire. Pour pallier cette distorsion, je suggère donc d’étudier, ensemble, le renforcement transitoire de nos états-majors par des réservistes qualifiés, à partir du moment où la situation sécuritaire nous permet de rapatrier d’autres fonctions opérationnelles.
Je souhaite que les soldats d’active soient plus enclins à appuyer la défense des intérêts économiques de la France à l’étranger, alors même que le cœur de leur mission doit demeurer d’œuvrer en faveur de la Paix. Car, nous le savons bien,  la Paix durable est impossible sans stabilité et prospérité économique, comme il ne peut y avoir de développement économique sans un niveau de paix et de sécurité suffisant.

Vous voyez bien que les actions militaires et économiques sont donc indéfectiblement liées et que les femmes et les hommes qui les conduisent, qu’ils soient d’active ou de réserve, le font aussi pour la grandeur et le rayonnement de notre pays.

Vous l’aurez compris, pour réussir, cette démarche devra s’inscrire dans une véritable stratégie globale, initiée au plus haut niveau de l’Etat, assumée par la puissance publique dans son ensemble et appuyée résolument par les entreprises elles-mêmes. 

Je suis évidemment preneur des propositions qui émergeront  du débat que mon ami le colonel Pierre Servent a reçu pour mission d’animer, et dont l’idée même, contribue à rapprocher des partenaires de fait, qui, pour les uns, défendent les intérêts de la France et, pour les autres, créent sa richesse partout dans le monde.  Tous les soldats, qu’ils soient d’active ou de réserve, sont donc des exemples de la France qui s’engage et de la France qui gagne.
Je vous remercie pour votre attention.

Dernière mise à jour : ( 01-12-2007 )
 
< Précédent   Suivant >
Site optimisé pour le navigateur Firefox que vous pouvez  télécharger ici.
La meilleure mise en page est obtenue avec un écran de 1280 pixels de large.

Advertisement


Qui est en ligne

PARTENAIRES

Partenariat ADO -Terre Fraternité : développer l'entraide dans l'Armée de Terre

logo ado.jpg

logo terre fraternite.png

 

Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA) : 

carte interactive ctsa.jpg flashcode ctsa.jpg

 

Animer le débat sur la défense et la Sécurité :

    

 

Visitez aussi le site du
Service historique de la Défense :

logo shd_2.jpg

 

 

SERVICES

 Echanges de domicile entre militaires/anciens militaires

http://militaryhomeswap.net/wp-content/uploads/2013/11/logo_transp.png

 

 

Vous cherchez une reconversion, ou vous voulez vous entourer de compétences militaires, contactez le réseau social Implic'Action :

logo implicaction.jpg

 

 

 

FCD

Recherchez les activités sportives proposées
par la Fédération des Clubs de la Défense (FCD)

logo_lafederation fcd2014.jpg

 

Site réalisé par Casdyn | Mentions légales | Crédits | Plan du site
© 2007 Association nationale des réserves de l'armée de Terre