Association nationale des réserves de l'armée de Terre


Accueil arrow Entreprises partenaires arrow Entretien avec M. Bruno RAMBAUD président du GICAT
22-05-2018
Plus d'information
Les associations membres
Echos des Unités
Actualités
Etre réserviste
Formation et entrainement
Employer des réservistes
Entreprises partenaires
Réserve citoyenne
Histoire et traditions
Vie pratique
Liens externes
Réserves alliées

35-avril06 026.jpg

 
logo anrat facebook.png logo anrat linfed in.png
 logo anrat twiter.png
 
 
Le 13 octobre 2016, la Garde nationale a été officiellement créée : pour plus d’informations sur les réserves opérationnelles de premier niveau piliers de la Garde Nationale, rendez-vous sur le portail de la Garde nationale : www.garde-nationale.fr).

Pour vous engager en tant que réserviste opérationnel dans les Armées et formations rattachées, veuillez consulter les informations ci-dessous puis déposer votre candidature sur le site : www.reservistes.defense.gouv.fr

 

 Le 20 mars 2015, a été officiellement lancé SIREM (Site Interarmées des Réserves Militaires), il remplace l'ERT : plus d'infos

logo sirem.png
  >>> BdER : Bourse des emplois de la réserve


         
sengager.fr.jpg
 

L'ANRAT est adhérente de l'

          
 

    unor jeunes - facebook

L'ANRAT est membre du

          
 
  

 Visitez le site de la CIOR

          

 

 



© Herodote.net

Site institutionnel de l'armée de Terre
Présentation du 24ème RI : régiment de réserve en IdF
Armée de Terre : dossier TIM juil-août 2016 
Le « Journal de la Défense, mission défense » sur LCP-AN
Terre Information Magazine (TIM) : "S'entrainer avec nos aliés" n° 292 - mars 2018
Armées d'aujourd'hui : une LPM de renouveau, n° 422 - fév 2018
Trophée des Réserves : dernière édition
Bourse des emplois de la Réserve : voir les centaines d'emplois

La liste des UIR et des USR connues est en ligne. Merci de nous transmettre les mises à jour utiles. 
A toutes les unités : faites connaitre vos activitésPour cela,  écrivez et envoyez vos textes/photos.

Pour devenir réserviste opérationnel ou citoyen, contact CIRFA
 
Entretien avec M. Bruno RAMBAUD président du GICAT Version imprimable Suggérer par mail
ImagePour Bruno Rambaud, le Président du GICAT, Groupement des industriels des matériels de défense terrestre, l’armée de Terre est au cœur des opérations militaires présentes et futures et les matériels dont elle est équipée prennent une importance croissante. Et dans l’interaction entre militaires et industries, les réservistes peuvent jouer un rôle charnière.
 
_ Quel est le poids spécifique de l’armée de Terre aujourd’hui dans les choix d’équipement ?
BR : Il ne faut plus raisonner en termes de concurrence entre armées. Comme vous le savez, les grands arbitrages de programmes sont désormais de la compétence du chef d’état-major des armées. En revanche, il faut rappeler que c’est l’armée de Terre qui occupe le terrain dans la durée et subit le plus de contraintes. Son rôle est croissant dans la gestion des systèmes complexes du champ de bataille.

L’armée de Terre aujourd’hui, ce n’est plus l’addition mathématique de blindés et de canons, c’est un système de plus en plus intégré depuis le commandement jusqu’au combattant individuel en passant par tous les systèmes d’armes, dans ce qu’on appelle la numérisation du champ de bataille.

_ Mais n’est-on pas revenu de ce discours hyper technologique pour redécouvrir la rusticité ?
BR : Il ne faut pas revenir à la case départ, la numérisation du champ de bataille est une réalité qui commence à s’imposer. Si l’on prend les Retex de l’opération Licorne, on s’aperçoit qu’on a atteint un point d’équilibre et que, lorsque la numérisation fonctionne bien, personne ne veut revenir en arrière. Pour acquérir l’instantanéité de décision et de réactivité qui donne la supériorité au combat, il faut donc permettre à l’armée de Terre de faire ce saut de génération dans lequel les systèmes d’armes, de transmission, de commandement et d’intégration ont tous un rôle essentiel.

_ Cette centralité de l’armée de Terre n’est-elle pas contredite dans la réduction des effectifs ?
BR : la professionnalisation des armées à conduit l’armée de Terre à effectuer avec un remarquable succès la densification de ses effectifs pour gagner en souplesse et en disponibilité opérationnelle. Priorité a été donnée aux missions opérationnelles, avec un recours croissant à l’externalisation des fonctions techniques et de soutien.


_ Quel rôle voyez-vous pour les réserves de l’armée de Terre ?
BR : Précisément, la contraction des effectifs de l’armée de Terre rend plus nécessaire qu’auparavant la disponibilité de réservistes entraînés, motivés et opérationnels pour permettre aux forces d’exécuter, dans la durée, les missions opérationnelles qui leur sont confiées . Nos alliés britanniques et américains font largement recours aux réserves pour assurer la rotation des effectifs dans les engagements extérieurs. Les réservistes jouent aussi un rôle important pour maintenir des liens forts entre une armée professionnalisée et une société civile moins sensibilisée à la dimension militaire après la disparition du service national. Nous apprécions le rôle de relais que jouent ces réservistes entre l’armée et l’entreprise, et la connaissance du milieu militaire qu’ils peuvent nous apporter. 

_ Comment l’entreprise peut-elle faciliter la disponibilité du réserviste ?
BR : Cette question n’est pas simple et n’a peut-être pas été totalement résolue par les deux lois de 1999 et 2006 sur la réserve dans un cadre juridique qui reste encore largement volontaire. Mais les entreprises, par un comportement citoyen, sont invitées à prendre des mesures qui aillent au-delà des termes de la loi afin de donner à leurs réservistes davantage de disponibilité au profit des armées ; c’est l’objet des conventions Défense-Entreprise dont les premiers résultats sont très encourageants. Le GICAT peut contribuer à faire connaître cette expérience de partenariat Défense-entreprise qui offre à l’employeur civil des contreparties appréciables à la mise en disponibilité du réserviste.
 

 _ Les entreprises peuvent-elles contribuer à développer les réserves ?
BR : L’entreprise, par une information suivie de ses collaborateurs, peut tout à fait susciter des vocations à entrer dans la réserve, qu’elle soit citoyenne ou opérationnelle. Par ailleurs, pour lui donner compétence et expérience dans certaines fonctions de services, l’entreprise peut avoir tout intérêt à embaucher quelques anciens militaires, ce qui contribue aussi à consolider le lien armées-nation. Pratique très courante chez nos alliés anglo-saxons. C’est ce qu’a fait Thalès en embauchant d’ex-militaires d’active qu’elle a ensuite laissé repartir comme réservistes, pour servir des matériels Thalès dans les transmissions du contingent français. En ce sens, la réserve est centrale pour contribuer à cette fluidité entre l’armée de terre et les industriels qui la servent. Voilà une notion importante qu’il faut absolument développer dans le cadre des discussions sur le Livre Blanc.
--
Dernière mise à jour : ( 08-11-2007 )
 
< Précédent
Site optimisé pour le navigateur Firefox que vous pouvez  télécharger ici.
La meilleure mise en page est obtenue avec un écran de 1280 pixels de large.

Advertisement


Qui est en ligne
Il y a actuellement 3 invités en ligne

PARTENAIRES

Partenariat ADO -Terre Fraternité : développer l'entraide dans l'Armée de Terre

logo ado.jpg

logo terre fraternite.png

 

Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA) : 

carte interactive ctsa.jpg flashcode ctsa.jpg

 

Animer le débat sur la défense et la Sécurité :

    

 

Visitez aussi le site du
Service historique de la Défense :

logo shd_2.jpg

 

 

SERVICES

 Echanges de domicile entre militaires/anciens militaires

http://militaryhomeswap.net/wp-content/uploads/2013/11/logo_transp.png

 

 

Vous cherchez une reconversion, ou vous voulez vous entourer de compétences militaires, contactez le réseau social Implic'Action :

logo implicaction.jpg

 

 

 

FCD

Recherchez les activités sportives proposées
par la Fédération des Clubs de la Défense (FCD)

logo_lafederation fcd2014.jpg

 

Site réalisé par Casdyn | Mentions légales | Crédits | Plan du site
© 2007 Association nationale des réserves de l'armée de Terre